Glacier rocheux

Les glaciers rocheux sont des corps de débris rocheux constitués de blocs angulaires qui par leur forme et leur profil ressemblent à un glacier (raison pour laquelle on les nomme "glaciers rocheux"); ils présentent la forme de lobes ou de langues, ils se caractérisent par des marges bien définies, latéralement et frontalement très escarpées et, en surface, par de nombreuses structures d’écoulement (rides et sillons), indice de leur mouvement et des déformations internes qu’ils subissent, en raison de la présence de la glace. Cette glace peut être trouvée sous la forme de lentilles de glace recouvertes de débris ainsi que de glace interstitielle qui remplit les espaces de la matrice constituée de blocs rocheux et de débris de taille inférieure inferiore.

La glace qu’ils contiennent est une preuve indirecte de la présence de pergélisol. Ce terme indique la partie des terrains (roche, sol, débris) qui sont gelés en permanence ou qui présentent des températures inférieures à 0°C pendant au moins deux années consécutives et qui ne subissent donc aucun dégel estival.

Selon leur dynamique, les glaciers rocheux sont qualifiés d’actifs, inactifs et résiduels. Les rock glacier Les glaciers rocheux actifs présentent des mouvements en direction de la vallée de l’ordre de quelques centimètres par an. Les glaciers rocheux inactifs contiennent encore de la glace, mais sont statiques par exemple en raison de l’orientation de la pente du substrat rocheux sur lequel ils sont situés. En revanche, les formes résiduelles ne contiennent plus de glace et sont, pour cette raison, souvent difficiles à identifier.

LLa couche informative du Géoportail du Cadastre des Glaciers de la Vallée d’Aoste dédiée au glacier rocheux contient des informations relatives à ces formes caractéristiques de l’environnement périglaciaire et surtout de l'environnement dans lequel le pergélisol est présent.

Le travail qui a conduit à la constitution du cadastre du glacier rocheux a été mené dans le cadre du projet «PermaNET - Réseau de surveillance à long terme du pergélisol» (P.O. coopération territoriale européenne transnationale Objectif 3 2007/2013 Espace Alpin), dont la Direzione Ambiente dell'Assessorato Ambiente, Territorio e Mobilità sostenibile della Regione Autonoma Valle d'Aosta était un partenaire. La Fondazione Montagna sicura - Montagne Sûre et ARPA VdA ont travaillé en son nom à ce cadastre.

Les travaux ont été effectués principalement par l’interprétation de photographies, en croisant les informations visuelles des orthophotos, de traitement, à partir du modèle numérique du terrain (effet hillshade) et d'images infrarouges, là où elles étaient disponibles.

CONSULTATION DE LA GÉOPORTELLE CARTOGRAPHIQUE

Dans le Cadastre, chaque glacier rocheux est identifié sur la carte par un polygone brun (à petite échelle) et par son périmètre et à chacun d’entre-eux est associé une fiche qui en résume les caractéristiques principales.

Avec un code d'identification numérique unique, contenant son nom et celui de la Municipalité où il se trouve, sont fournies également les données morphométriques (l’ altitude minimale du front, l'exposition moyenne, la longueur, la largeur moyenne et la surface) et certaines caractéristiques typiques du glacier rocheux: sa géométrie et son degré d'activité.

Avec un code d'identification numérique unique, contenant son nom et celui de la Municipalité où il se trouve, sont fournies également les données morphométriques (l’ altitude minimale du front, l'exposition moyenne, la longueur, la largeur moyenne et la surface) et certaines caractéristiques typiques du glacier rocheux: sa géométrie et son degré d'activité.(lobate) ou d’une langue (tongue shape).

Les informations publiées dans le Cadastre des glaciers ne sont qu'une partie de celles collectées dans la base de données relative aux glaciers rocheux; il s’agit en particulier des informations pour lesquelles il existe un degré de fiabilité important.